jeudi 29 mars 2018


                                          QUI VOLE UN OEUF? VOLE UN...........

la mésange se met au vert. Ne soyez pas surpris de l'interruption des articles. A d'autres de contribuer à la vie de ce blog !

Puisse l'oeuf de la Mésange avoir un avenir collectif.

mardi 27 mars 2018


CADRAGE !

Finalement, la notion de cadrage s'applique à bien des domaines.

On le voit ici, le parti pris du photographe est différent : la dune ET la mer.

On souhaiterait un meilleur cadrage pour notre espace vert.... Le devenir de cette parcelle doit "cadrer" avec l'intention du donateur initial - celle de créer une zone urbanisée AVEC des espaces verts. Lorsque la Commune a accepté le transfert de ces biens, elle n'est pas devenue propriétaire d'un terrain libre de toute contrainte. D'ailleurs, le dit espace est présentement affecté à un usage public.

On peut pointer la dimension éthique d'une intention de sortir de ce cadre. La Commune est-elle moralement libre de vendre ce qui lui a été donné ? Et, en cas de cession, ne devrait-elle pas indemniser chaque propriétaire aux tantièmes des parcelles qu'il possède ?

Donner, c'est bien : reprendre, c'est voler.

Il est curieux qu'une simple Mésange s'interroge sur le vol ! Mais son premier envol ne date pas de la dernière pluie....

dimanche 25 mars 2018


PLAIDOYER POUR COMMUNIQUER !

Nous demandons audience auprès de la Municipalité. Nous espérons bien que notre Représentant
sera reçu au NOM DU COLLECTIF.

Nous ne sommes ni des conservateurs acharnés, ni des jusqu'auboutistes. Et nous respectons les Elus issus du suffrage républicain.

Si nous n'imaginons pas qu'un espace donné à la Commune et de ce fait inaliénable, puisse être vendu, nous ne sommes pas contre toute évolution de cet espace.

A la Municipalité de préciser publiquement son projet dans un dialogue républicain, c'est à dire respectueux de la parole de l'autre.

COMMUNIQUER, C'EST ESSENTIEL !

Mais pour communiquer, il faut être au moins deux.

Les mésanges communiquent bien entre elles !


mercredi 21 mars 2018

EXPLICATION DE TEXTE !

DANS LE VIF DU SUJET !

Il est temps de vous infliger une petite explication de texte....

La proposition municipale contrevient aux dispositions :

L442-9 alinéa 1 et alinéa 3
L 2111-1 du code général de la propriété des personnes publiques.

Vos trouverez insérés dans la lettre municipale les commentaires de la petite mésange.
Il vous faudra zoomer pour lire....


jeudi 15 mars 2018



QUELLE FOCALE ?

Des herbes folles et la mer...   On comprend le parti pris du photographe : mettre en scène la fragilité de la nature et au loin, très loin, l'océan.
Il en est de même pour l'espace vert de la rue des Mésanges. Là où nos édiles ne voient qu'un "espace public", nous, riverains, y voyons tout autre chose. sans doute notre humanité. avec une antienne, celle du relationnel, de l'échange, de la convivialité... peu importe le vocable.

Parce que c'est nous, parce que c'est eux, parce que ce terrain" est un fragment de notre histoire personnelle et de notre devenir commun.

Là où la Mairie voit une "superficie d'environ 2500m2", en ne considérant que la platitude des choses ; nous y percevons toute la profondeur de la qualité de nos relations.

Peut-être en est-il ainsi chez les Mésanges, oiseau grégaire commun et finalement mal connu. Ah ! Si nous étions des oies, nous aurions bénéficié des travaux de Konrad Lorenz. Nous, les Mésanges, nous nous identifions peut-être à l'environnement exceptionnel du Querry Pigeon, et spécialement, à cet espace vert.

Il est grand temps que les Décideurs se dotent d'une vision en 3D. Il y découvrirons tout ce qui fait la richesse de notre humanité.

Pépére Mésange, sociologue.

mercredi 14 mars 2018




ESPACES MARINS, ESPACES VERTS : même combat !

Il est temps de tenter de faire comprendre à nos Elus que notre combat est porté par une volonté systémique. Est système un ensemble qui est porté par des éléments communs qui INTERREAGISSENT les uns sur les autres. La richesse d'un système, ce n'est pas la somme de ses composantes mais la variété de ses éléments. C'est aussi le désespoir du mathématicien ( car le tout est supérieur à la somme) mais aussi la revanche du philosophe....

ESPACES MARINS, ESPACES VERTS et bien plus encore !

Ce qui fait l'art de vivre talmondais est l'association subtile d'un espace marin singulier (l'espace du Payré) et d'un autre espace, terrien celui-ci, le Bois du Veillon. Une nature sans les "gens", c'est une nature morte.
Eh bien, les "gens", c'est nous ! Rue des Mésanges, les premiers résidents ont toujours eu cette volonté d'intégration avec les "locaux", mais aussi, pour les "nouveaux" de fonder un micro-village. Ici, tout le monde se connait, s'estime, s'inquiète lorsque la santé de l'un vacille, est heureux lorsque l'autre l'est. Le dénominateur commun, c'est NOTRE ESPACE VERT. Qu'il est agréable et symbolique de fouler les herbes folles - voire les crottes de chien- pour aller à la rencontre de l'autre !

ESPACES MARINS + ESPACES VERTS + les "gens" 
                                 = le Querry-Pigeon

Nous ne formons pas la société idéale rêvée par Jean-Jacques Rousseau, mais nous avons l'esprit critique de Voltaire. Si nous sommes Mésanges, notre plume peut aussi être acérée !

La Mésange philosophe que je suis ne peut qu'espérer que la classe politique locale soit sensible à ce qui n'est pas un argumentaire mais un MANIFESTE quelque peu utopique, certes, en faveur d'un micro-monde local plus humain, plus solidaire.

Pépére Mésange philosophe
Voici le logo définitif de notre Collectif. Il sera désormais utilisé pour toute communication externe (logo d'enveloppe, de lettre...) et naturellement associé au nom Collectif des Mésanges et accompagné du rappel de ce blog : veillonsauvert.blogspot.fr


FORCE A QUI DE DROIT !

C'est à tire d'aile que notre charmant oiseau s'en alla picorer quelques renseignements à toute ALUR, somme toute...

Ami lecteur, accepte un instant ce détournement orthographique. Il s'agit bien sûr de la Loi ALUR !

Un peu de chronologie n'est pas inutile :

Nos propriétés sont issues d'un lotissement. En sus des lots vendus à des propriétaires privés (nous !), nous disposions de parties communes, voirie et espaces verts cadastrés comme tels. Pour faire simple, nous avons acheté des parcelles de biens communs.

Lors de la rétrocession de ces parties communes, nous avons confié à la Mairie ces biens en échange de leur entretien. La Mairie est la garante et la gardienne de ces biens (article L442-9). Si les règles du lotissement sont devenues caduques ces biens restent communs (article L442-9)

Vous suivez ?

C'est alors qu'arriva la Loi ALUR..... Si elle incite les municipalités à densifier leur territoire (suppression de "dents creuses", elle assure la garantie de l'affectation des biens communs (l'espace vert) aux anciens colotis. 

Sauf.... si le requérant reçoit l'accord unanime des colotis....

D'où la lettre d'information municipale ! .... qui, curieusement, "oublie" les colotis non riverains !

L'usage d'un espace vert n'est pas restreint à la consommation visuelle de cet espace, moi riverain, mais coloti, je peux y promener mon chien. Mais pas le quadrupède du client du camping voisin. De là à badger les chiens....

Comme mésange, je me refuse au baguage de LPO. C'est bien simple, je n'aime pas les bijoux.

Restons vigilants : le droit est la garantie républicaine d'un Etat démocratique, son application est plus complexe.

Pépère Mésange







lundi 12 mars 2018

Bonjour,

Je vous avais promis quelque info juridique. Les voici.

DU DROIT DU SOL DES MESANGES ?

On a beau avoir une cervelle d'oiseau (selon les humains), nous les Mésanges, sommes plus futées que ces imbéciles pigeons du Querry !

A la veillée, bien au chaud qui, dans sa boîte aux lettres, qui au couvert d'un hangar, qui au creux d'un arbre, nous n'avons pas manqué de nous poser un problème quasi politique :

Nos oisillons, après le premier envol, poseront-ils les papattes sur un espace vert ou un espace constructible Uba ?

C'est qu'il en va du devenir des futures générations de mésanges ! Un espace vert et à nous l'ivresse des herbes folles et les roulades dans les perles de rosée ! Un espace constructible Uba, (dans le jargon des humains espace à forte densification urbaine) et c'en est fini de notre couvaison en toute liberté ! Comment fonder une famille de mésanges sur le toit d'un immeuble ?

Un pépére mésange osa poser la question à qui de droit : soit au service d'urbanisme de la Mairie de Talmont. Après quelques pepiements, et un accueil fort aimable, nous eûmes la réponse :

 la zone sise dans la boucle de la rue des Mésanges est bel et bien un espace vert. 

Est Mésange celui qui, dans l'adversité, accepte le combat, tout bec et ongle ; est Pigeon celui qui subit et cache piteusement tête et bec sous son aile.

Ainsi ce qui se raconte depuis plusieurs  générations de mésanges est donc authentique, autant que les actes de Maître Branger qui les réalisa. Avec toute la force de ce que de droit.

Pépére Mésange

Demain, sur vos écrans, le prochain article : Avec toute la force de ce que de droit.

Merci au personnel de Mairie pour son accueil courtois. 

dimanche 11 mars 2018

Bonjour !

Le blog semble fonctionner.

Nous sommes à 26 visiteurs après quelques heures de mise en ligne.

Ne manquez pas d'envoyer des commentaires. Transmettez le lien à vos amis et connaissances.

Dès demain, quelques informations juridiques.....

Si possible, participez à la vie du blog : prenez des photos des espaces verts, pour les plus doués, réalisez des photos montages avec les nouvelles constructions supposées, envoyez de nouvelles idées...

Oui, les Mésanges du Querry-Pigeon ne sont pas des Pigeons !


Bonne journée.


samedi 10 mars 2018

REAGISSONS !



LES MESANGES NE SONT PAS DES PIGEONS !

     Certains d'entre nous ont reçu un courrier de la Mairie de Talmont Saint Hilaire nous informant que " dans le cadre d'un projet d'aménagement, la Commune envisage la cession de tout ou partie de l'espace public." Sont concernés les espaces verts qui deviendraient constructibles.

     Attachés à la qualité de vie du Querry Pigeon, certains d'entre nous se sont déjà regroupés en Collectif pour nous opposer à ce projet qui vise, entre autres, la Rue des Mésanges. Mais d'autres quartiers sont aussi concernés, la Mairie ratissant apparemment la moindre parcelle disponible, à l'exception des jardinières.

REJOIGNEZ-NOTRE COLLECTIF OU CREEZ LE VOTRE
NE LAISSONS PAS NOTRE CADRE DE VIE SE DETERIORER AU PROFIT DES PROMOTEURS IMMOBILIERS !!!!!!!

Nous avons déjà des arguments tant sur le plan environnemental que juridique, mais nous serons plus forts ensemble !

Rien n'est perdu, tout est encore possible.

Nous nous tenons à votre disposition pour informations complémentaires.






Pour nous contacter : veillonsauvert@gmail.com






ERRARE HUMANUM EST ! Nous remercions M le Maire pour sa très grande disponibilité. Un RDV en quelques heures, c'est vraiment du TGV...